« Et si vous voulez avoir un ami vous devez pouvoir faire la guerre pour lui. »
F.N.
au métro des traumas il y a toi
qui attend une cigarette en moins
et au cœur le destin qu’on appelle
au tromé des tracas seuls les rois
chevauchent assez vite assez loin
pour rester attacher à leur celles
folles cavalcades où toutes tombent une par un
turbulences affectives aventures effectives
fouler fouler les pavés Élysées
pavés de 14 ou braises de 2016
tendres cendres de ce qui brûle
sans tout a fait se consumer
l’amitié.
Bruxelles c’est toi, même dans la grisaille
Bruxelles c’est toi, mêmes dans la pisse
des fins de manifs où dansent les diables
-nous ne croirons qu’en un diable
qui s’applique à zbeuler-
Bruxelles grande épicerie moderne
où fusent les désirs devenus clandestins
contrebande d’amour et de haine
qui s’allume et s’éteint
aux souffles chauds qui sifflent
l’amitié.
Pour nous la détresse c’est pas
la kermesse de la gare du midi
pour nous la détresse
c’est l’immonde basiliek
où Michel c’est enfui
Bruxelles c’est ça aussi
cœurs d’amants déchirés
dans les nuits ixelloises
et grands rires grandes phrases
tournures sournoises
au cantique des cantines
toujours le Brel aux lèvres
la clope au bec et l’espoir
mit en bière
mais l’amitié … !
et les ténèbres ; coulisses
de nos pudeurs qui hurlent
hurlent en cœur :
on vous emmerde.
on boit à la putain !
sainte Marie pleine de trace
que ton nom soit oublié
d’excès en excès jusqu’à la victoire
et de stella artois conserver le comté
gravir le mont des arts
et d’élior régner sur cette citadelle
bâtie de sang de guerres et de miel
où nul ne pourra venir troubler
notre amitié

IDBTE4M CODE 87


[uname] Linux webm119.cluster030.gra.hosting.ovh.net 4.14.253-ovh-vps-grsec-zfs-classid #1 SMP Thu Oct 28 11:15:35 CEST 2021 x86_64 [/uname]